Selle mexicaine : une solution pour les gros !

Selle Mexicaine par Chester
Selle Mexicaine par Chester

Selle Mexicaine

la réponse aux problèmes des « cowboy » qui veulent équiper leur gros poilu

Pas facile de seller un cheval quand il est rondouillet (ok, carrément gros…), qu’il n’a pas ou peu de garrot et qu’il a un dos de la taille d’une fourmis. Si en plus on a choisi de monter façon Western, alors là sortez les mouchoirs \o/

Un artisan nommé Chester

Après avoir testé plusieurs selles western différentes, une amie m’a recommandé Olivier Paul Daugreilh, plus souvent prénommé Chester.
Artisan bourrelier installé en Dordogne, Chester possède un village/ranch mexicain génial le « West Wood Ranch » . Si vous voulez y aller avec les enfants (et/ou les chevaux) à la belle saison (il rouvre fin avril), c’est très chouette et vous verrez son atelier. Pour ceux qui ne jurent que par les saddle fitter, il a fait une formation avec l’un d’entre eux.
 
Je l’ai donc contacté, lui ai expliqué ma situation et que malheureusement je n’avais qu’un maigre budget de 600€… (pour ceux qui n’y connaissent pas grand chose, une western à 600€ c’est juste dérisoire et bien souvent de basse qualité…). D’une extrême gentillesse et comprenant mon désarrois à ne trouver aucune selle qui convienne à mon Irish Cob, il m’a répondu « Ne vous en faites pas, on va trouver une solution ! » .
 
Selle Mexicaine par Chester
Selle Mexicaine par Chester

Alors la selle mexicaine c’est quoi ?

A peu de chose près, la selle mexicaine n’est pas très différente de la selle western. Cette dernière a d’ailleurs été inventée en s’inspirant de la selle mexicaine. Les deux principales différences sont la corne, beaucoup plus large sur une selle mexicaine, et l’arçon qui n’est pas couvert de cuir comme sur une selle western.
 
Je sais que le fait que l’arçon soit à nu peut faire peur quant au confort. Or ça n’est pas du tout le cas. Pensez que cette selle est en 1er lieu une selle de travail, les « charros » passent des journées entières à chevaucher avec les vaches, un peu comme les cowboys 🙂

Et le Saint-Graal arriva au bout de 3 mois

Voilà le retour sur la selle mexicaine que j’ai faite faire à Sun par Chester, qui est venu la tester sur le loulou il y a quelques jours.
 
Déjà visuellement elle est très jolie. Il faut aimer le style mexicain, évidemment, mais personnellement j’adore. Elle est moins lourde et moins imposante qu’une western et elle a « de la gueule » comme on dit.
Je n’avais pas beaucoup de budget, donc elle est simple. Si vous avez un peu plus de sous que moi, il vous ajoutera des gravures, des décorations, des entrelacs de cuir de différentes couleurs, etc… Moi pas de sous donc toute simple 🙂 (mais il m’a quand même fait le petit fer à cheval sur le siège ! j’adore <3 )
 
Niveau taille on est parfait. Elle tombe bien, le garrot est bien dégagé, la selle n’appuie pas sur les épaules, il y a même encore de la marge pour qu’il éclate un peu.
 
Selle Mexicaine par Chester
Selle Mexicaine par Chester

Les points positifs :

  • 600€ une selle sur mesure, faite par un artisan français à moindre coût (encore une fois si vous avez plus de budget vous avez de quoi vous faire plaisir). J’ai également payé ses frais d’essence quand il est venu voir Sun la 1ère fois mais je trouve ça normal parce qu’il a fait beaucoup de route. Et encore quand il est venu dimanche il ne m’a rien demandé… 
  • Un large choix d’arçons. Ces selles étant des outils de travail en 1er lieu, les chevaux qui en sont équipés ont des morphologies différentes et certains sont bien larges, du coup vous devriez trouver un arçon à la taille de votre loulou. 
  • Possibilité d’évolution. Vous l’aurez remarqué, l’arçon n’est pas couvert du cuir, c’est intentionnel. Encore une fois, dans l’esprit pratique d’une selle de travail, l’arçon est laissé nu car les cavaliers doivent régulièrement le changer à cause de la corne qui s’abîme par les cordes qu’ils enroulent autour. Par exemple pour Sun, il va éclater, vu son âge c’est obligatoire. Quand la selle ne lui conviendra plus, le sellier aura juste à enlever cet arçon là et le remplacer par un plus grand en gardant la structure de base en cuir. Coût de l’opération… dans les 250€ au lieu de racheter une selle complète…
 
  • Pratique. Le côté pratique c’est que, comme pour les selles western, elle est équipée d’un paquet de petits accessoires (les liens de cuir que vous voyez pendouiller sur les photos notamment), pour accrocher plein de bazar si vous partez en randonnée. 
  • Niveau entretien, le secret de Chester : un peu d’huile d’olive et hop haha !
 

Les points moins pratiques :

(je ne parle pas de négatifs, pour moi ça n’en est pas, je n’ai pas assez de recul mais je vous dirai si j’en trouve)

  • Le sanglage. Sympa en lui-même, c’est un sanglage en noeud de cravate qui est fait en deux deux. Par contre pas pratique, voire impossible de resangler tout seul une fois à cheval. Je pense qu’avec de l’entraînement et une fois le cuir fait, ça doit être possible, mais ça reste moyennement pratique. 
  • Le tapis de selle. Alors là je parle surtout pour Sun, mais je pense que ça va se retrouver pour une majorité de « gros ». Avec ce type de selle les tapis classiques sont trop fins et les pads western risquent d’être trop épais. Il vous faudra alors trouver un carona, un pad mexicain. Et ce n’est pas super évident à trouver. Perso je n’en ai trouvés que chez le fournisseur d’arçon de mon sellier. Pour en avoir vus, ils ne sont ni trop épais ni trop fins, ils sont très beaux en plus. (Royal_M_Saddles sur ebay)
 
 
Niveau technique, l’arçon est en bois. Résineux pour la corne, frêne pour les barres et recouvert de rawhide collé (de la peau crue) et les étriers sont également en bois.
 

Facebook de Chester

Site web du West Wood Ranch

 
 
 
 
 
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *