Personnage de forum RPG / Cyn ¤ Mythologie nordique

©Rozenn Illiano
©Rozenn Illiano

Fiche de personnage de forum RPG / Cyn

Peut aussi servir d’aide*
à la création d’un personnage sur un forum de jeu de rôle (RPG)

Avant toutes choses, si « Forum RPG ou RP » vous parle aussi clairement que du chinois mandarin (pour ceux qui ne parlent pas chinois évidemment), direction immédiate vers une autre contrée : Forums RPG : laisser parler son imagination

Maintenant que j’ai copié/collé (oui j’ai la flemme de faire des variantes, j’avoue 😛) ma sempiternelle introduction sur le Forum RPG, quelques mots à propos de l’illustratrice du dessin qui me sert d’avatar pour ce personnage.

Rozenn Illiano est une jeune femme française d’une trentaine d’années « écrivain à chat, citadine entomophobe, fan de neo-metal pour ados, amoureuse d’imaginaire… » pour reprendre ses propres termes. Je reste attachée à la maxime « rendre à César ce qui est à César« . Internet nous offre de superbes possibilités en terme de banque d’images et il me semble que c’est la moindre des choses que de citer et remercier les dessinateurs à qui nous empruntons une création quand nous le pouvons. Grâce à ce dessin, mon personnage vit un peu à sa manière, à travers mon imagination et les histoires que je crée avec d’autres. Ceux qui jouent sur forum rpg savent, ou si un jour vous choisissez d’essayer, vous verrez rapidement que donner un visage qui corresponde à l’idée que vous vous faites de votre personnage est essentiel.

J’ai donc eu la surprise de découvrir que Rozenn Illiano n’est pas seulement illustratrice mais également auteure ! L’univers qu’elle affectionne est le post-apocalyptique à « toutes les sauces » , pour la citer une nouvelle fois (qui mieux qu’elle-même pour se définir ?). Donc double surprise pour moi. Cyn existe depuis un an et demi environ, et je ne découvre qu’aujourd’hui que son illustratrice est une française, auteure, dont l’univers n’est pas si éloigné du personnage créé. Je vais donc poursuivre ma découverte avec ses livres, en plus d’apprécier ses dessins.

La vie est toujours pleine de surprises 🙂

Pour en revenir au personnage. C’est l’un de mes BG (Background = terme communément utilisé sur les forums RPG pour désigner une fiche de personnage présentant son caractère, son histoire, ses pouvoirs…) parmi les plus courts. Je pense même que c’est le plus court… pour une bonne raison. Cyn est un personnage très mystique, un peu compliqué même. Ce qui est intéressant avec elle, c’est de la développer en jeu et, surtout, de ne pas donner trop d’informations aux joueurs dont les personnages sont amenés à la rencontrer. Pour le plaisir du jeu, tout simplement 🙂

*Aide ne veut pas dire plagiat 😉 Toute reproduction partielle ou intégrale de cette fiche, pour un forum ou toute autre plateforme, est évidemment interdite. Ce personnage, si il a été adapté et créé pour le forum rp Saint-Seiya Anthologie, est en partie sorti de mon imagination (en partie car les fondations se basent sur la mythologie nordique que je n’ai, hélas, pas inventée :D). Je vous prierai donc de respecter cela.

Cyn

Gardienne de la sagesse et de l’intelligence d’Asgard

« Cherches en nous, si tu ne sais pas.
Crois en lui, si tu doutes.
Apprends de nous, si tu ne comprends pas.« 
¤ Je rejoins les forces de Odin
¤ Mon élément de base sera la Lumière
¤ Je suis principalement la patience de te comprendre, l’oreille qui te prêtera l’attention qui te manque, la connaissance qui éclairera ton chemin, l’énigme qu’à jamais tu ne sauras percer
¤ Mes origines trouvent leur source en un pays oublié depuis fort longtemps…
¤ Je suis âgée de plusieurs centaines d’années
¤ Je considère notre dieu, Odin, grand parmi les grands, les humains qu’ils soient vivants ou bien morts, les compagnons unis sous la même lumière, les sages et les lettrés
¤ Je ne considère pas le manque de conviction, les faiblesses du doute, la perte de la foi, le néant de l’esprit de celui qui ne sait rien

Psychologie

Impalpable est le songe qui nous entoure. Insondable sera notre esprit si tu t’avères incapable d’ouvrir le tien. Les cérémonies sont bonnes pour les humains et les dieux, n’en attends pas de notre part. Les sermons sont pour ceux qui dirigent, il n’en sera fait d’aucun cas à nos yeux, mêmes aveugles. La nature de notre intelligence te sera très souvent incompréhensible, mais si tu permets à ton âme de voir ce que tes yeux lui refusent, alors peut être…
La patience est notre vertu, le calme notre essence. Le silence est notre retraite, la parole notre sanctuaire. Bien que nos yeux ne nous permettent plus de voir, nous percevons mieux que quiconque. La connaissance est notre arme, la sagesse notre mémoire.

Histoire

Les écritures racontent bon nombre de choses. Lesquelles sont vraies, lesquelles sont fausses… Peu sont ceux qui possèdent la véritable connaissance, celle qui permet de « savoir » ce qui doit être vérité et non tromperie.

Jadis. Une époque reculée, une époque que seules les plus anciennes entités de cette terre gardent en mémoire. Une époque où nous étions divin. Une époque fort lointaine.
A l’aube du monde nous étions deux. Les Ases, dieux parmi les dieux, proches du Père de tous, habitants la grandiose cité d’Asgard. Les Vanes, dieux magiques au coeur empli de vanité.

Ase parmi les Ases, nous étions la sagesse qui apprenait au monde. En échange de l’oeil qui voit tout, de l’oeil précieux d’Odin, nous offrions la Sagesse ultime. Une sagesse que le Père de tous a toujours employée avec parcimonie, avec intelligence. Nous ne confions aucun cadeau sans raison. Nous ne demandons jamais rien d’inutile en échange.
Le prix fut terrible, pourtant le Père accepta.

Mais nous n’avions pas encore prouvé l’étendue de notre soutien. Lorsque les Vanes déclarèrent la guerre aux Ases, nous partîmes nous offrir en sacrifice pour la gloire de notre seigneur Odin. Nous n’avions pas peur, non. Nous étions confiant. Mais nous avions sous estimé la vanité des Vanes. Nous la connaissions pourtant. Nous savions qu’elle était assez imposante pour empoisonner leurs esprits. Mais cela n’avait pas d’importance.

Les Vanes ont tranché notre tête. Cela a été douloureux, nous l’accordons. Mais cela était notre destinée, nous le savions, on nous l’avait prédit.
Car l’erreur ne fut pas de nous affliger une telle souffrance, ni de dénigrer le cadeau de notre présence. Non. La fatalité frappa les Vanes lorsque notre tête fut renvoyée vers Odin en guise d’avertissement. Menace ? Quelle présomption.

Le Père de tous nous a enduit de magie. Une magie ancestrale oubliée du monde. Une magie que seuls les Ases puissants sont capables de maîtriser. Une magie qu’aujourd’hui Odin seul sait encore maîtriser.
Nous sommes revenu à la vie et avons veillé des siècles et des siècles au pied de l’ancien Yggdrasil. Nous étions heureux à ses côtés. Nous veillions sur lui. Il veillait sur nous.
Le Père venait souvent nous voir. Prodiguant contes et sagesse, nous conseillions, comme cela a toujours été notre rôle.

Il y a de cela 7 lunes. 7 nombre mystique. 7 nombre magique.
Odin est venu nous trouver. Nous, sagement enlacé au pied d’Yggdrasil. Il nous a parlé longuement. Très longuement. Notre présence était requise. Mais nous ne pouvions nous séparer de l’arbre vénérable sous peine de périr définitivement. Un nouveau pacte devait être conclus.

Alors nous avons prêté serment. Alors le Père a prêté serment.
En toutes choses il faut un échange. En toutes choses un équilibre doit être maintenu. Jeune guerrière parmi les nouvelles recrues asgardiennes, Cyn a sacrifié son existence. Elle est devenue nous, nous sommes devenu elle. Mais cela n’était pas encore suffisant. Nous devions sacrifier un bien précieux. Alors nous avons choisi nos yeux.
Fut cette époque reculée, nous avions pris l’oeil qui voit tout. Aujourd’hui nous avons rendu cet oeil à son légitime propriétaire et avons perdu les nôtres. La force d’Odin est grande, si grande que son seul oeil avait pris le pas sur les 2 nôtres.

Nous ne regrettons pas cette perte, car nous avons gagné bien d’avantage. Nous ne voyons plus, cela est vrai. Cependant, nous avons récupéré un corps jeune et vaillant. Notre perte sera notre force. Car à jamais… ce que vous percevez grâce à vos yeux, nous en perçons toutes les limites grâce à notre esprit.

Allégeance

Nous offrons notre savoir au père de tous depuis des temps immémoriaux. Nous n’avons jamais failli, jamais manqué à notre devoir. Nous étions aux côtés du Père à l’aube du monde, nous le serons lorsqu’il s’éteindra. Mais cela… n’est pas encore pour aujourd’hui.

Extraits de RP

Au Royaume des Titans
Un léger sourire se dessine sur le visage de la Dame Blanche. Le hasard… n’est que le fruit de l’imagination de l’homme qui aime à croire que, parfois, les choses n’arrivent pas parce qu’on les a provoquées ou qu’elles devaient se produire, mais bien par pure coïncidence.
Or si la Sagesse d’Asgard sait que chacun peut influencer son destin de bien étrange manière parfois, le hasard n’existe pas, jamais.Acquiesçant en silence, elle suit son hôte dans une quiétude presque religieuse. Seul le murmure de la brise fend l’épaisseur opaque qui les entoure. Pas âme qui vive en ces lieux. Fut une époque, le royaume des Titans était fort peuplé. Les cris de joie et d’allégresse résonnaient à toute heure du jour ou de la nuit. L’on y festoyait, on riait, on pleurait aussi parfois. Mais tout cela respirait la vie.
Aujourd’hui… les plaines mornes et seules se succèdent les unes après les autres. Alors… comment ne pas repenser à l’amertume de Crios lorsqu’ils se rencontrèrent il y a de cela de nombreuses lunes.

« Nous vous remercions mais cela ne sera pas nécessaire. Nous mangeons et ne buvons que peu. Mais que la Mémoire n’hésite pas à se faire plaisir pour nous deux. »

Un nouveau sourire aimable ponctue ces quelques mots, alors qu’elle prend place sur un large siège de la bibliothèque. Comme si elle appréciait l’endroit à sa juste valeur, les paupières d’albâtre de la jeune femme se ferment durant quelques secondes. L’Intelligence ne peut qu’apprécier un endroit comme celui-ci, quant la Sagesse lui reconnaît sans mal une utilité plus que nécessaire en ce bas monde.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Dans la salle du trône du Palais d’Asgard

S’arrêtant quelques instants, le Seigneur d’Asgard laisse filtrer son aura azurée en direction de l’épaisse couverture du livre. Et si elle n’en voit rien, la sensation qui assaillit alors sa poitrine est plus parlante que n’importe quelle vision. Esquissant un bref soupir alors que le large ouvrage refuse obstinément de s’ouvrir, même sous l’élan du Père, la dame blanche fait quelques pas en direction de Séléné, quelques brèves secondes avant qu’une nouvelle venue ne se présente au Palais.

« Le pouvoir de la Voix brisera le mutisme de celui qui refuse de se laisser dompter »

Un sourire amusé ponctue ses paroles alors qu’elle penche le visage vers Séléné dans un mouvement aussi léger que délicat. Que peut-elle bien vouloir dire par là…? Pour tous ceux qui l’ont déjà vue s’adresser à Séléné, est-ce souvent l’appellation de Voix d’Odin qu’elle emploie lorsqu’elle s’adresse à elle. Alors… si ses mots ont un sens double, cela signifie… que seule la voix de Séléné est à même d’ouvrir ce manuscrit.

« Certains livres sont vieux… si vieux qu’ils en sont devenus grincheux. As-tu essayé de lui demander de s’ouvrir avec courtoisie ? »

Si l’on aurait pu croire à une mauvaise blague, le visage sérieux de Cyn, bien qu’empreint de beaucoup de bienveillance, et son tempérament général, ne laissent que peu de place au doute. Elle est on ne peut plus sérieuse.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *