Osaka, l’enfant terrible du Japon

Osaka ©aHina
Osaka ©aHina

Osaka, la bruyante japonaise qui sort des sentiers battus

Osaka, quelle ville étrange. Quelques amis japonais vivants à Tokyo m’ont dit que cette ville est l’électron libre de l’archipel, que je suis sans doute plus japonaise que ses habitants. Étrange concept pour moi à vrai dire. Je ne savais trop que penser de tout cela.

Sans aller jusqu’à dire que j’ai vraiment compris où ils voulaient en venir, il ne m’aura pas fallu longtemps pour estimer que, effectivement, Osaka est très différente de tout ce que j’ai connu auparavant. Et de tout ce que j’aurai découvert en suivant d’ailleurs… Car Kyoto ou Kobe n’ont rien à voir avec cette ville.

Le temple des Pachinko

Oui, clairement. Pachinko ? C’est le moyen que les japonais ont trouvé pour détourner les jeux d’argent, interdits sur l’île. Entre la machine à sous et le flipper, le Pachinko est une machine qui contient des billes de métal qui chutent dans tous les sens. Le but est de récupérer le plus de billes possible. Puis vous les échangez contre des lots neufs. Il faut savoir que le tiers des magasins qui entoure les Pachinko, voire plus, reprend les dits lots contre de l’argent. Voilà comment on détourne une interdiction les doigts dans le nez…

Osaka ©aHina
Osaka ©aHina

Ces endroits sont extrêmement bruyants. Néons fluo qui clignotent, musique à fond, des allées de machines à n’en plus finir qui brassent toutes des centaines de billes de métal en même temps, je vous laisse imaginer le bronx. Et il y en a absolument partout à Osaka… c’est l’horreur. Il ne faut pas être épileptique, je vous le dis moi !

Et globalement la ville est à l’image de cette foison de Pachinko. Beaucoup de bruit, de néons luminescents, c’est presque le Las Vegas du Japon. Du moins c’est vraiment le ressenti que j’en ai eu. Mais ce qui m’a le plus choquée… c’est la saleté de cette ville.

Au Japon, qu’on se le dise, tout est extrêmement clean. Ce pays est le plus sécure et propre que j’ai jamais visité dans ma vie et j’ai assez voyagé pour me permettre de porter un tel jugement. Mais Osaka… c’est sale, ça sent mauvais.

Malgré ce premier tableau plutôt négatif, il y a des choses très intéressantes dans cette ville. Elle vaut la peine que l’on s’y arrête, mais personnellement je dirais que 3 jours suffisent. J’y ai passé 6 jours et c’était trop à mon goût.

Okonomiyaki ©aHina
Okonomiyaki ©aHina

En premier lieu vous devrez absolument manger des Okonomiyaki (j’en parle ici), la spécialité culinaire locale, et des Takoyaki. Vous trouverez beaucoup de restaurants qui en proposent, vous aurez l’embarras du choix.

Le Château d’Osaka (Osaka Castle / 大阪城 / Ōsaka-jō) est sans conteste à voir. C’est un édifice absolument magnifique dont la construction a débuté en 1583. Bordé par un grand jardin, il est préférable d’y aller plutôt en matinée. Surtout si vous vous rendez à Osaka en été, les chaleurs ont tôt fait de grimper très vite.

Château d'Osaka ©aHina
Château d’Osaka ©aHina

Deux musées d’Osaka sont également incontournables, à mon sens.

Osaka Museum of Housing and Living qui reproduit une partie de la ville en 1830 à échelle humaine. C’est une véritable merveille pour les yeux, mais également pour chaque sens car les scénographes ont également reproduit les changements de lumière d’une journée. Vous allez pouvoir circuler dans les ruelles, pénétrer dans les maisons, vous assoir dans leurs intérieurs douillets comme si vous aviez changé d’époque.

Osaka Museum of History est également à faire. Il propose de nombreuses scènes de vie à taille réelle et retrace l’histoire, l’évolution de la ville. Les japonais étant passés maîtres dans l’art de rendre ludique le plus poussiéreux des musées, vous ne vous y ennuierez pas un seul instant. Le Château d’Osaka se trouve juste à côté, je vous conseille d’aller le voir le matin à la fraîche et de poursuivre votre visite par le musée. Si vous vous rendez au Japon en été, cela vous évitera la mauvaise combinaison que j’ai faite (soit l’inverse… pas bon plan d’aller au Château d’Osaka l’après midi croyez-moi…).

Musée de l'histoire d'Osaka ©aHina
Musée de l’histoire d’Osaka ©aHina
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *