Ludwig mon ami, tu perds la boule !

Oyé les cultureux (j’accepte aussi les apprentis !), alors cette rentrée a été bonne ? Note pour moi même #4 : ne pas poser les questions qui fâchent !

Je la refais ! Les vacances ont été belles et bronzantes ? Note pour moi même #5 : c’est du pareil au même ma fille… Bien, changeons de sujet 😀

En ce beau mois d’août qui s’achève sur des vacances passionantes et une rentrée qui l’est tout autant (j’espère quand même qu’il en va de même pour vous !), j’ai l’envie de vous parler un peu d’histoire. Car oui, l’histoire fait partie de la culture figurez-vous ! Si si je vous assure !

J’ai appris, au cours de l’un de mes voyages de cet été (l’Autriche pour les curieux), l’existence d’un personnage dont je ne connaissais pas grand chose… Non, pour être honnête je ne savais qu’à peine qu’il avait existé ce brave homme…

Château de Herrenchiemsee
Château de Herrenchiemsee

Ludwig II de Bavière vous connaissez ?

Non ? Vous avez tort ! Vous ratez vraiment quelque chose… C’était un être… à part le monsieur.

Alors je ne vais pas commencer à vous abreuver de torrents de culture, les âmes sensibles pourraient bien ne pas y résister ! Je ferai court ! (ou au moins je vais essayer, c’est l’intention qui compte)

Ludwig II de bavière, de son petit nom complet Ludwig Otto Friedrich Wilhelm von Wittelsbach (fallait que je la place celle la…) est né le 25 août 1845 et a régné sur la Bavière, qui était à l’époque un état indépendant (pas pour longtemps cela dit mais je ne vais pas rentrer dans ce sujet là), de 1864 à 1886.  

Bon jusque là rien d’extraordinaire. Un roi qui a régné sur un pays pendant une période donnée et comme nombre d’autres.

Alors qu’avait-il qui sortait de l’ordinaire ce bon roi ? Il était complètement barré ! Et oui…

On dit qu’il était d’une beauté angélique. Quand vous lirez la suite on peut aisément se dire qu’il lui fallait au moins ça pour compenser le reste ! Je peux paraître un peu moqueuse, mais vous verrez qu’il était quand même dans une dimension assez éloignée de celle du commun des mortels…

Ce roi considérait les affaires du pays comme des « fadaises d’état ». Lorsque l’on sait qu’à cette époque le roi avait toute autorité et tout pouvoir sur tout, ça paraît assez surréaliste et surtout dangereux.

Cet état d’esprit lui a fait faire des bêtises épouvantables qui ont mené la Bavière dans de nombreuses situations diplomatiques des plus compliquées. La seule chose qui lui importait était ses rêves.

Roi controversé et ampli de frustration, il s’est servi du premier prétexte de passage pour rompre ses fiançailles avec Sophie-Charlotte en Bavière, la soeur de la fameuse impératrice d’Autriche que tout le monde connait : Sissi.

En réalité Ludwig II était totalement épris de Sissi à laquelle il vouait un culte que l’on peut facilement qualifier de malsain, et parallèlement il était homosexuel. Première controverse d’un homme qui n’a jamais assumé ses sentiments et ses attirances sexuelles. Il est toujours malheureux de constater qu’à cause de moeurs ou de préjugés, certaines personnes n’arrivent pas à laisser s’exprimer librement ce à quoi elles aspirent. Heureusement notre époque évolue sur ses sujets bien que certains soient encore d’une étroitesse d’esprit à en pâlir ! Mais je m’égare !

Château de Herrenchiemsee
Château de Herrenchiemsee

Sissi n’était pas la seule à qui il vouait une véritable adoration. C’était également le cas de Louis XIV. Oui, notre bon vieux roi soleil. Vite muée en obsession, Ludwig II a entrepris de construire une grande quantité de châteaux tous plus gigantesques (et extrêmement coûteux !) les uns que les autres, dont un, le Château de Herrenchiemsee* que j’ai justement visité (voir les photos ci-contre et ci-dessous) qu’il a voulu la réplique de Versailles, rien que ça !

Ruinant son pays à cause de ses rêves aussi fous qu’égoïstes, ce château n’a jamais été achevé. Toute une partie est encore couverte de briques nues. Il fut l’un des nombreux gouffres financiers dans lesquels le roi entraîna la Bavière.

Lorsqu’on le visite son obsession de Louis XIV est tout bonnement effrayante… Des tableaux immenses représentent le roi soleil dans toutes les pièces qui ont été achevées. L’édifice est réellement à l’image de Versailles, jusqu’à la galerie des glaces qu’il a reproduite à l’identique en plus longue même… (ahhh l’ego humain !)

Et le pire ? Il n’y a séjourné qu’une semaine !

*Le Château de Herrenchiemsee fut commencé en 1878, jamais achevé et a été érigé sur une île au milieu du lac de Chiemsee. Ludwig II le pensa comme un véritable monument à la gloire de notre roi soleil Louis XIV.

Château de Herrenchiemsee
Château de Herrenchiemsee

Bilan de l’histoire

Notre bon vieux roi taré a été évincé du pouvoir en 1886 par un coup d’état fomenté par les gouvernements bavarois et par la famille royale, c’est pour dire la manière dramatique dont il plongeait son pays dans la misère et la ruine, sans compter les énormités diplomatiques régulières.

Il a été déclaré fou et interné. Et vous allez rire… le successeur légitime du trône n’était autre que son frère, Otto, qui était lui aussi interné depuis 1874…

Il a donc été interné dans un asile au sud de Munich et le lendemain on l’a retrouvé mort dans le lac en compagnie de son psychiatre…

J’avais dit que je ferais court…? Ah bon ? Aucun souvenir !

Bonne nuit les cultureuh 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *