Le Tarot des Eternels, 1er roman dark-fantasy contemporain de Daniel Bontemps

 
Le tarot des éternels la culpabilité de l'ermite ©DanielBontemps
Le tarot des éternels la culpabilité de l’ermite ©DanielBontemps

Le Tarot des Éternels : la culpabilité de l’ermite
Plongez dans l’existence torturée d’une poignée d’Immortels au coeur de Toulouse

Le Tarot des Éternels, premier roman d’une série que j’espère longue, vous invite dans l’univers sorti de l’imagination de Daniel Bontemps. Un livre que j’ai littéralement (c’est le cas de le dire) dévoré de bout en bout. Vous savez… ce genre de lecture dont vous avez un mal fout à décrocher tant l’action vous tient en haleine page après page

Lorsque j’ai lu le synopsis de la 4ème de couverture, j’avoue que j’étais perplexe. L’univers m’attirait, mais les histoires de meurtres teintées de polars ne sont pas vraiment dans mes lectures de prédilection. Daniel étant un ami très cher, ce roman étant le 1er qu’il publiait, il était évident que mon devoir d’amie était de le lire. J’étais aussi impatiente que légèrement perplexe. Dans ces cas là, on craint toujours de ne pas apprécier le livre et de se retrouver dans une situation complexe quand le fatidique « Qu’en as-tu pensé ? » tombera tôt ou tard.

Mais, contre tout attente, je ne me suis pas du tout retrouvée dans cette situation. Daniel sait ménager le suspens. Ses personnages sont incroyables de détails. Leur personnalité se dévoilant peu à peu, mais restant toujours fidèle à ce qu’il a imaginé pour eux. Parfois, il arrive de lire des bouquins dont les personnages sont un peu changeant (voire beaucoup) comme si leur auteur n’avait pas réussi à tracer une ligne directrice de caractère. Ici ça n’est pas le cas. On découvre différentes facettes de leur personnalité au fur et à mesure, mais tout est fluide, logique, tout a une raison d’être.

L’intrigue est extrêmement bien ficelée et à la fin du roman, quand le dénouement s’abat, on se retrouve bouche bée à lancer un stupéfait « Nooooon ?!!! » . Aucune lenteur, aucun ennui, pas une ligne qui ne serve à rien. La lecture est très agréable, la plume de Daniel vraiment fine et de toute beauté.

A tous les amateurs d’intrigues et d’univers surnaturels,
je ne peux que vous recommander très chaudement Le Tarot des Éternels.

Et je dis…. vivement le tome 2 !!!

Place à la parole de l’auteur 😉

Au cœur du Capitole s'ouvre la porte qui mène a l'Agora des immortels de Toulouse... ©DanielBontemps
Au cœur du Capitole s’ouvre la porte qui mène a l’Agora des immortels de Toulouse… ©DanielBontemps

Parce que je suis une fouine (bon ok, parce que tu me les as envoyées…) je sais que tu as déjà écrit de nombreuses nouvelles. Le Tarot des Éternels est le premier roman à voir le jour chez un éditeur (Nanachi). Sans trop en dévoiler, peux-tu nous raconter l’histoire de ce livre ?

« Bien sur ! Tout se passe à Toulouse, de nos jours. Au sein de la réalité que nous connaissons, une communauté unique de sorciers (les nécromants), dont les membres sont éternels et dotés de facultés occultes, œuvre dans l’ombre pour prospérer sur le dos du commun des mortels. Mais lorsqu’une importante personnalité est assassinée sur leur territoire, ces sombres individus doivent mettre de coté leurs manigances pour enquêter. Car il semblerait que la défunte ait eu pour but de dévoiler d’importantes révélations historiques, dont les réelles origines des membres de cette communauté.

Vont donc s’enchaîner intrigues politiques, ruses, mais aussi une réflexion sur notre société, sur son rapport avec le surnaturel, l’histoire, et des sujets majeurs comme la mort, la famille, la notion de choix ou de libre arbitre. Ce livre est avant tout là pour faire rêver le lecteur, mais aussi le pousser à réfléchir, à mettre en avant son sens critique et de l’observation. Loin d’être des dieux ou des créatures nocturnes séduisantes (vampires) ou bestiales (loup garou), les nécromants sont avant tout des humains qui ont arrêté de vieillir, mais n’ont pas gagné en sagesse pour autant ! « 

On ressent une affection particulière pour le personnage de Daniel Bontemps, qui est l’un des protagonistes principaux de ton livre et dont tu arbores également le pseudo. Une raison à cela ?

« Disons que ce personnage est celui qui me ressemble le plus. Simple et complexe, torturé, philosophe aussi. Mais au-delà de ça, il est peut être le plus humain de tous les protagonistes, dans le sens où il possède une face généreuse et bienveillante évidente, mais surtout un coté sombre extrêmement poussé et contre lequel il lutte sans cesse.

J’ai voulu Daniel Bontemps comme un individu affligé de nombreuses failles, mais très lucide sur lui même. Il n’est ni un preux chevalier blanc, ni le diable, mais un peu des deux. De par son grand âge, il possède un certain détachement et aime observer les événements du haut de son promontoire. Mais il va vite devenir un spectateur contraint de monter sur scène et de prendre part au cœur de l’action. Ce qui va l’obliger à choisir entre la mélancolie induite par les cadavres qui traînent dans ses placards, et l’envie d’aller de l’avant.

Il est à la fois un vieillard obnubilé par son passé et ses regrets, et un jeune homme qui doit affronter un futur effrayant où tout reste à construire.« 

 

Le tarot des éternels ©DanielBontemps
Le tarot des éternels ©DanielBontemps

 

Il se murmure qu’un tome 2 est en cours d’écriture… Tu confirmes ? Une date prévisionnelle de publication ? 

« Effectivement, le secret est éventé. L’écriture du tome 2 est au deux-tiers, et je pense qu’une sortie avant l’été 2019 est possible. Ce second volet fera directement suite aux événements du premier, et va explorer bien plus en profondeur le monde de l’occulte. Si le premier tome se consacrait à placer l’action, les personnages et l’univers, là je vais inviter mes lecteurs à plonger tête la première dans une atmosphère encore plus sombre, torturée, mais aussi humaine.

Le coté polar sera bien entendu présent, avec une enquête riche en rebondissements. Si le tome 1 tournait autour de trois protagonistes majeurs, les deux jeunes détectives un peu naïfs Ambre et Roderik, et Daniel Bontemps, la suite va mettre en valeur les autres protagonistes majeurs que sont la maternelle Juliette, la sulfureuse Annabelle, Valérien, timide et encore mystérieux, ou le cruel Lucius.« 

 

Si vous avez déjà lu le Tarot des Eternels, ou comptez le lire, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur Babelio, Book-Node, Amazon, Cultura et bien sûr sa page Facebook. Cela peut paraître peu, mais un commentaire positif est toujours très important pour un auteur et cela ne vous prendra que quelques minutes de votre temps 😉 Vous pouvez également le suivre sur Instagram.

Vous trouverez le 1er tome du Tarot des Eternels : la culpabilité de l’ermite, sur le site des éditions Nanachi. Je ne suis pas fan des versions dématérialisées qui pénalisent beaucoup les jeunes auteurs, à mon sens, mais sachez que vous pouvez le trouver sous cette forme sur Amazon et Cultura.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *