Okonomiyaki ¤ Gastronomie japonaise

Okonomiyaki ©aHina
Okonomiyaki ©aHina

Les Okonomiyaki ou la crêpe façon japon

Okonomiyaki, à vos souhaits, oui je sais… et encore, cette belle langue qu’est le japonais, recèle des mots bien plus longs et compliqués que celui-ci 🙂

Considérée comme une crêpe, une variante de la pizza ou encore une omelette (alors là je n’ai jamais compris pourquoi…) l’Okonomiyaki est une spécialité de la ville d’Osaka. Là encore les versions différents les unes des autres en ce qui concerne la véritable origine de ce plat.

Je vous en ai déjà parlé sur ces deux articles : Osaka, l’enfant terrible du Japon et Tokyo : la gastronomie japonaise. Car oui… j’adore les Okonomiyaki !!!!

Préparation de l'okonomiyaki ©aHina
Préparation de l’Okonomiyaki ©aHina

Alors, l’Okonomiyaki y a quoi dedans ?

C’est une pâte à base d’oeuf, farine, levure et dashi (un bouillon d’algues et de bonite) dans laquelle on incorpore du chou blanc et tous les ingrédients qui pourraient vous passer par la tête, ou presque : porc, poulet, crevettes, fromage, seiches… on peut aussi partir dans le super space pour un occidental et oser en faire une avec du mochi… Le mochi, pour ceux qui ne connaissent pas, est une sorte de boule semi-transparente à base de riz gluant. Si vous testez n’hésitez pas à me faire un retour parce que là, moi, je passe mon chemin haha !

Restaurant spécialisé en Okonomiyaki à Asakusa à Tokyo ©aHina
Restaurant spécialisé en Okonomiyaki à Asakusa à Tokyo ©aHina

Où en manger au Japon et comment ça se passe

Vous avez deux types de restaurants qui vous servent des Okonomiyaki au Japon. Ceux qui vous les préparent et ceux où vous les faites vous même (vous êtes assis à une table avec une plaque incorporée -voire photo ci-dessus-). J’ai testé les deux mais au final je me suis faite servir en bonne assistée que je suis les deux fois… Car le premier restaurant où je suis allée était de ceux où l’on se débrouille, mais comme je ne savais absolument pas comment procéder, la mamie japonaise a eu pitié de moi et m’a préparé mon Okonomiyaki…

Une fois la crêpe cuite, on la recouvre de sauce et de mayonnaise japonaise, on ajoute éventuellement quelques copeaux de katsuobushi (de la bonite séchée et fermentée, ce qui n’est pas le cas ci-dessous par exemple) et hop on déguste !

Au Japon vous allez trouver des restaurants d’Okonomiyaki un peu partout. A Osaka, notamment, il y en a à tous les coins de rues et à Tokyo vous en trouverez sans mal également. Au pire, si vos recherches s’avèrent infructueuses, rentrez dans un magasin ou demandez à la réception de votre hôte/auberge de jeunesse. C’est ainsi que j’ai mangé ma première Okonomiyaki. Le réceptionniste de mon auberge m’a écrit le mot en japonais sur un papier, je suis allée jusqu’au quartier d’Asakusa et j’ai montré le papier en question dans le premier restaurant que j’ai trouvé sur la route. Coup de bol un restaurant spécialisé se trouvait à l’étage. Les japonais sont toujours contents de faire connaitre leur culture, alors n’hésitez surtout pas à demander 🙂

 

Okonomiyaki ©aHina
Okonomiyaki ©aHina

Emancipe-toi, fais ta propre Okonomiyaki !

C’est franchement assez facile de réaliser une Okonomiyaki à la maison… par contre c’est nettement moins facile de lui donner la même tête qu’au restaurant si l’on a pas la plaque (et le coup de main…) qui va avec. Personnellement j’en fais chez moi, ça a exactement le même goût, parce contre le visuel laisse pas mal à désirer j’avoue, je ne suis pas très douée 😀

Voici une recette d’Okonomiyaki que j’aime bien, elle est bien fichue et en images, pour celles et ceux qui voudraient s’y essayer. Vous pouvez également en trouver d’autres sur le web, plus ou moins fidèles à la réalité… Ce qui sera le plus difficile à trouver ce sont les ingrédients pour faire le dashi, le chou blanc que vous trouverez surtout dans des magasins asiatiques et la sauce ainsi que la mayonnaise japonaise que l’on ne trouve pas partout…

Pour les bordelais direction Eurasie à Bordeaux-lac. Pour les autres, le net reste votre meilleur copain. Après avoir regardé un peu les tarifs des uns et des autres, la boutique du Japon, le Marché japonais et Satsuki sont équivalents à quelques centimes près.

Maintenant y a plus qu’à ! Bon appétit ou Ittadakimasu, comme disent nos amis nippons ^_^

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *